STOP, STOP et STOP

Ah là là, le nombre d'êtres humains croisés ces temps qui avouent détresse, fatigue immense... et qui pourtant continuent comme si de rien n'était (quand ils ne sont pas arrêtés par le corps). 

L'univers mue ne cessent de nous répéter les énergies planétaires et bon nombre d'entre nous, dont je fais partie, ne comprennent pas comment s'adapter. Ce big changement ne tient pas de la sphère mentale! Ce sont des vibrations bien plus vastes qui échappent largement à nos vieux schémas. Et pour les ressentir, les intégrer, il n'y a pas d'autres moyens que de ralentir pour s'en imprégner, pour prendre le temps de se mettre en phase avec elles. 

Hélas, nous faisons le contraire, nous accélérons! Tant de choses à faire, surtout ne rien lâcher, continuer dans cette effervescence délirante. Rien que d'en parler, je sens mon coeur se tendre. Impossible dès lors de muer, de comprendre comment sera notre nouveau corps dans ce nouvel espace, d'envisager notre nouveau rôle dans ce nouveau mouvement. 

Stop, stop et stop. Et en douceur et en profondeur et en reliance avec notre âme. C'est maintenant. Afin de retrouver notre créativité.

Isabelle, mi-juin 2019

 

Uranus sème le futur

Je suis obnubilée par la planète Uranus. Normal qu'elle m'occupe l’esprit : elle traîne dans les parages de mon Mercure natal, ma planète "je pense" qui se situe au début du signe du Taureau.

Donc la planète Uranus "je révolutionne" rencontre la planète Mercure "je pense", lui envoie des signaux, des éclairs, des gerbes d'étincelles, puis s'alignera tout contre elle, et enfin passera sur le lieu exact qu'elle occupait à ma naissance, puis reviendra en arrière, avant de repasser et de s’éloigner définitivement.

Résultats des courses? J'en parlerai quand son passage sera terminé (j'en ai pour tout 2019 et début 2020), mais pour l'instant je peux déjà témoigner : l'effet est bœuf...

Un Mercure en début du signe du Taureau, comme dans mon thème, indique... une certaine lenteur, tout à fait le contraire de la fulgurance d'Uranus, une pensée qui rumine et dont le credo pourrait être: tant que les éléments ne sont pas compris, on reste immobile, on se tait. Et qui dit éléments compris dit éléments expérimentés par la matière, par les sens. Un Mercure en Taureau apprend mille fois mieux en chantant, en répétant inlassablement, en bougeant plutôt qu'en étant assis devant un écran. Apprendre par l'abstraction, ce n'est pas son fort.

Depuis un an, l'effet d'Uranus sur mon Mercure est vraiment impressionnant. C'est nerveux, je me mets à ruminer dans tous les sens, une foultitude de possibles s'ouvrent et me démontrent que mon pré carré est beaucoup moins limité que je ne l'imaginais. Et, bon sang, cela devient magique tant que j'accompagne le mouvement sans peur. Ce qui m'aide à oser cette révolution de la pensée? Cette conjonction Uranus - Mercure dans mon ciel natal ne se reproduira pas de mon vivant. Mon esprit reçoit les graines du futur que sème Uranus. Un tel cadeau, pas envie de m'en priver même s'il me pousse hors de ma zone dite de confort.

 

Isabelle, 3 janvier 2019

Uranus en Taureau, "le crépuscule de la démocratie"

Le "Courrier international" vient de sortir sa nouvelle édition intitulée "Un monde de brutes". Sur sa une, un dessin explicite représentant Trump, Bolsano, Poutine, Salvini, Ben Salmane, Orban, Erdogan et autres dirigeants peu enclins à savourer le partage du pouvoir. Ils sont caricaturés en catcheurs aux bras noueux et à la mine patibulaire, armés d'armes... de brutes.

Uranus est entré dans le signe du Taureau. Il y sera durant sept ans (il fait un petit retour en Bélier ces prochains mois, mais reprendra bien le chemin du Taureau). La dernière fois qu'il a transité ce signe, c'était il y a 84 ans. Il y est entré en juin 1934 (avec également un temps de reculade - rétrogradation en Bélier). Epoque où a eu lieu (du 29 au 30 juin) la Nuit des longs couteaux, une purge orchestrée par Hitler afin qu'il puisse régner sans opposants au sein même du mouvement nazi. 

Sur mon territoire, pas de pitié, pas de pardon. Si tu n'es pas comme moi, si tu ne penses pas comme moi, je t'élimine. Ainsi pourrait se réumer sommairement la technique de ces dirigeants, la technique du plus fort. Pourrait-on parler de la technique du mâle alpha ou mâle dominant?

Ce qui est le plus impressionnant, c'est que ce sont bien les peuples qui ont élu certains de ces catcheurs. Alors que ces mêmes peuples ont certainement connaissance de leurs violences. 

Est-ce que le désamour de la démocratie conduit à choisir des figures aussi minautoriennes (relire le mythe du Minautore ces jours s'avère captivant)? Une tête de Taureau plantée sur un corps d'homme,  perdue dans les profondeurs de la terre, à qui l'on sacrifie jeunes femmes et jeunes hommes. Orgies sanglantes, retours aux instincts primitifs, enfermement dans la matière, labyrinthe sans issue, voie nocturne, effrayante.

La planète Uranus est en exil dans le signe du Taureau, signe de terre. La planète Uranus, reine de la révolution, se trouve figée dans la fixité d'une terre lourde, amalgamée dans ces mauvais jours.

C'est à cela que notre inconscient collectif est confronté. Qu'en retirons-nous? Que comprennons-nous? 

Garder le fil d'Ariane... ne pas le perdre, ne pas se perdre. Continuer à se cultiver dans la beauté de la promesse du Taureau en fleur.

 Qu'Uranus puisse révolutionner nos ombres.

Isabelle, 1er novembre 2018

 

"Un monde de brutes": https://www.courrierinternational.com/article/de-trump-bolsonaro-le-club-des-brutes

 

Uranus et la nourriture

La nourriture.

Uranus, planète des grands changements, des révolutions, est entrée le 15 mai 2018 dans le signe du Taureau. Le Taureau signe astrologique de la bouche s'il en est... de la bonne bouche.

Que manger? Quelles révolutions se présentent dans la nourriture? Que raconte mon système digestif? Ce sont quelques-unes des questions qui me taraudent ces derniers temps, moi qui suis du signe du... Taureau.

Je relie nourriture - monde émotionnel; nourriture - qualité; nourriture - quantité; nourriture - lumière. Je redécouvre, me réintéresse au fait que des humains vivent sur notre planète en ne se nourrissant plus de matière. Bouleversement des règles établies. En voici un exemple avec Alina Rouelle (lien ci-dessous).

https://www.youtube.com/watch?v=iWIftZ3JoIYhttps://www.youtube.com/watch?v=iWIftZ3JoIY

Ce n'est pas nouveau: les Chinois, les Indiens, les mystiques, tels que Nicolas de Flue, connaissent fort bien cette pratique. Depuis des siècles, il existe des humains qui peuvent s'abstenir de nourriture physique et la remplacer par de la nourriture pranique.

Avec la planète Uranus qui entre dans le signe du Taureau, le signe de la planète Vénus, c'est comme si cette pratique (nommée inédie, pranisme ou respirianisme) nous est présentée aujourd'hui de façon plus large, via les réseaux sociaux (l'informatique est représentée par Uranus justement). Que tout le monde ait cette information dans un coin de sa conscience. Et revisite sa façon de se nourrir, sans forcément aller dans l'absolu et, si possible, avec la douceur de Vénus. Même si Uranus, avec son énergie imprévisible, risque de jouer les troublions dans notre façon de nous alimenter (à voir selon notre thème astral). De manière plus générale, la production de la nourriture risque également de nous surprendre. 

Uranus sortira du signe du Taureau en été 2025.

Isabelle, à l'entrée de l'été 2018